L’histoire du club

Tout débuta lors d’une réunion du C.A en 1961 où Pierre PETITJEAN, membre du conseil des Parents d’élèves de l’école Pierre Brossolette (Héros de la résistance contre l’occupant 39-45), voyant un gymnase de type A (200m2) en début de construction, émit une simple idée : Pourquoi ne pas créer une Amicale Laïque de Gymnastique ?
Cette réflexion fut partagée par les membres du conseil présents, Directeur et Directrice, qui approuvèrent à l’unanimité le projet.

La déclaration à la Préfecture se fit le 21 Mars 1962.Le projet était désormais en marche.

Cependant, à l’époque sous le mandat de Mr Désiré MASSON, Maire de Vandœuvre-les-Nancy, la mise en route fut difficile. L’Amicale manquait cruellement de moyens matériel, ne disposant que d’un rail de cordes, d’une échelle horizontale, de deux tapis « brosse », d’une poutre en fer, d’un plinth et d’une paire de barres parallèles faisant aussi office de barres asymétriques.
Celle-ci obtint un peu plus tard, avec l’aide du Directeur de la Jeunesse et des Sports, deux tapis de dimension 3m x 1m40 « Sarneige ».

La section gymnique, encadrée alors par Pierre PETITJEAN aidé de ses deux fils puis plus tard de sa femme, commença à se faire connaître au fur et à mesure malgré l’investissement de ce premier au sein de 4 clubs à Nancy.
Afin de pallier un manque d’encadrants et avec l’appui de la municipalité et plus précisément du Maire Richard POUILLE et de son Adjoint aux Sports Michel BERTRAND, Denis HOELTER fut embauché en 1970 afin d’épauler Pierre PETITJEAN dans ses interventions au sein des écoles primaires.

En 1973, Pierre PETITJEAN étant promu Directeur des installations sportives, son poste dans les écoles revint à Francine HOELTER.
C’est alors que celle-ci et son mari furent tous deux dotés d’un demi-poste sur le Club, lui apportant de ce fait un essor nouveau et des résultats grandissants.
La représentativité de l’ALB s’étendait alors à tout niveau, passant par les championnats départementaux, régionaux, nationaux, coupe de France …
Le Club fut d’ailleurs classé à plusieurs reprises 1er et 2ème au sein de la Fédération Française de Gymnastique.

Toujours en 1973, suite à la construction du Parc des Sports Vandœuvre-Nations, le gymnase du Charmois fut alloué 600 m2 à la place des 200m2 précédents.
Ceci engendra un nouvel essor notamment dû au nouveau matériel (praticable, fosses …) permettant une pratique de la Gymnastique plus confortable et plus sûre.
Toutefois, au bout de plusieurs années d’activité intensive au sein du Gymnase du Charmois, celui devint trop exigu et n’était plus conforme aux règles de sécurité ni d’hygiène.

C’est ainsi qu’en 2001, grâce au suivi des résultats sportifs, le conseil municipal sous l’égide de Madame le Maire Françoise NICOLAS vota à l’unanimité la construction d’un gymnase spécialisé de grande qualité où pourrait s’épanouir encore plus la gymnastique vandopérienne.
La première pierre du Gymnase Gerard Jacques fut posée le 16 Février 2001, premier jour du nouveau souffle de notre chère Association.

Share Button